AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EG™ (votre fondateur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
the screamtastique

avatar




ϟ MESSAGES : 464
ϟ INSCRIPTION : 16/11/2012

ϟ AGE : 20 y.o.
ϟ OCCUPATION : student.
ϟ STATUT : compliqué.






MessageSujet: EG™ (votre fondateur) Ven 16 Nov - 13:43


Garcia, Eden Matayas


Tchô les gars, moi c'est Eden Matayas Garcia, j'ai 21 ans et je suis un mec plutôt cool. Je suis à Woodsboro depuis 3 ans et je dois vous avouer que je trouve cette ville désuète, charmante et tranquille. Je suis journaliste - investigateur et je suis célibatairement seul depuis trop longtemps. Puisque vous semblez vouloir en apprendre un peu plus sur moi, voici comment définir ma personnalité en quelques termes seulement ; gentil, généreux, agréable à vivre, idéaliste mais aussi orgueilleux parfois, impulsif, naïf et bercé d'illusions . Je fais bien évidemment partie du groupe groupe et je tiens à préciser que, non, vous ne rêvez pas, je ressemble étrangement à Tyler Posey, du moins, on arrête pas de me le répéter.



chapter one.


J'ai vu le jour un goût de haine sur les lèvres, à Chicago. Ma mère était célibataire lorsqu'elle m'a mis au monde, abandonnée par l'homme qu'elle aimait plus que tout. Sentiment qu'elle avait toujours cru réciproque jusqu'au jour où il lui annonçait qu'elle n'était pas assez bien pour lui et qu'il méritait mieux que de vivre emprisonné dans leur routine. Yep, ma mère m'a mis au monde toute seule, sans personne. Ses parents, mes grands-parents, l'avaient depuis longtemps renié pour avoir choisi de préférer aux études de droit qu'ils lui offraient la volatilité d'un amour à la con, dont j'étais désormais le seul vestige. Chicago était une ville dynamique et incroyablement belle, j'y ai vécu mes plus belles années. Ma mère refusait de tomber dans le déni et d'abandonner ses principes pour de l'argent. C'est pourquoi jamais je n'ai rencontré mes grands-parents... au fond, je ne suis même pas sûr de le regretter. Elle s'est battu pour m'offrir une vie plus que raisonnable, enchaînant les petits boulots et les heures supplémentaires. Pas la peine de vous faire un dessin, je suis américain de sang mais portugais d'origine. Ma famille, installée à Viseo, n'a jamais cherché à nous rencontrer. Peut-être étions nous considérés, au pays, comme de la mauvaise graine. Ma mère m'a toujours apporté la stabilité dont chaque enfant à besoin. J'ai grandi dans un cocon, jusqu'au jour où elle a été touchée par un cancer fulgurant et mortel. C'est triste à dire, mais j'aurais souhaité qu'il me frappe moi, plutôt qu'elle. Elle ne méritait pas de partir aussi vite. J'n'avais que seize ans lorsque la vie me l'a arrachée des mains, et j'avais nul part où aller. A l'époque, c'est ma meilleure amie, Betty, qui m'a accueilli chez elle. J'ai mal vécu la disparition de ma mère, et c'est à peu près à cette époque là que j'ai commencé à sortir un peu trop souvent, à boire et à fumer. J'regrette pas d'avoir connu cette période d'insensibilité et d'irresponsabilité mais j'aurais souhaité la traverser dans d'autres circonstances. Le départ précipité de Mama m'avait énormément bouleversé et j'm'en suis jamais relevé. A seize ans, j'ai découvert mon attirance pour les femmes comme pour les hommes, j'ai vécu toutes les expériences qu'un ado a à vivre et j'ai grandi. La mère de Betty m'a gentiment hébergé pendant plus d'une année et puis, à 18 ans, j'ai quitté le foyer d'accueil et j'me suis mis à mon propre compte. Les premiers mois ont été difficile, j'ai trouvé un job de serveur dans un bar mal famé et j'ai connu pas mal de mauvais moments. Mon patron avait tendance à m'exploiter et à me payer au lance-pierre mais j'm'en suis sorti. J'ai galéré pendant plusieurs mois, voire des années. A 19 ans, j'ai réussi à m'sortir de la m*rde en prenant des cours du soir de journalisme. Je suivais ce cursus après le taf'. Les journées furent longues mais j'ai finalement décroché un diplôme dans l'domaine et j'ai eu ma première proposition d'emploi récemment. J'ai déménagé à Woodsboro l'année de ma majorité et j'y suis resté depuis. J'ai eu la chance d'être embauché à la Rushtower et d'y avoir rencontré bon nombres de collaborateurs. Je suis aujourd'hui en charge du dossier concernant le meurtre de la jeune Williams.

Mon très cher Eden,

Il y a de çà six mois, mon médecin traitant m'a annoncé que j'étais atteinte d'un cancer des poumons en phase terminale, et qu'aucun soin existant ne pourrait empêcher la mort de venir me cueillir. J'ai voulu repousser la date buttoir le plus loin possible mais les traitements qu'on m'a donné n'auront eu raison que de mes douleurs. J'ai mis du temps à l'accepter, je sais que de ton côté, tu ne l'acceptes sûrement toujours pas. Je t'écris cette lettre à quelques semaines seulement de la fin. C'est étrange, je ne perçois pas mon départ comme tel. Au fond, ce n'est pas une fin en soit, je sais que je continuerai à vivre à travers toi, à travers tes choix et tes décisions. Je sais aussi qu'au plus profond de toi, tu m'en veux, de ne pas me battre d'avantage. Lorsque je t'ai annoncé cette nouvelle, tu as fait preuve de beaucoup de maturité pour acquiescer sans broncher. T'aurais pu tout envoyer balader mais t'as préféré te battre à mes côtés. Je sais que la vie que je t'ai offerte n'est peut-être pas celle dont tu rêvais, mais Eden, j'ai fait du mieux que je le pouvais. Je t'ai donné tout l'amour que j'avais en moi, je t'ai donné toute la force que je possède et aujourd'hui, je ne te demande qu'un seul service… Le soir de ta naissance, j'ai remercié le ciel d'avoir mis ton père sur ma route et de m'avoir offert un ange. Le soir de ta naissance, j'ai décidé de t'appeler Eden car tu étais, à mes yeux, un petit bout du paradis perdu. Je me suis fais la promesse de tout mettre en œuvre pour que jamais tu ne manques de rien. S'il te plaît, ne fais pas une croix sur ta vie parce que je m'en vais… S'il te plaît Eden, rends moi ce dernier service et vis ta vie, sois heureux. Tu mérites tout l'or du monde car tu as fait de mon existence un chemin de paix, une parfaite ligne droite. Je n'ai jamais eu autant confiance en la vie que depuis ton arrivée, chéri. Ne doute jamais de tes capacités, ne doute jamais de ce que l'avenir te réserve et avance, tout droit. Tu liras cette lettre alors que je serais déjà partie, sache que jamais rien n'a eu plus de valeur à mes yeux qu'un simple de tes sourires. Rend moi un dernier service, mon petit bout de paradis et fais moi la promesse d'être heureux ! Tu le mérites plus que n'importe quel autre homme ici-bas. Je t'aime d'un amour inconditionnel, éternel. Et quoi qu'il arrive, je vivrai en toi à jamais…

Mamma


(- lettre d'une mère à son fils, peu avant sa mort –)





Dernière édition par Eden Garcia le Lun 3 Déc - 9:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the screamtastique

avatar




ϟ MESSAGES : 464
ϟ INSCRIPTION : 16/11/2012

ϟ AGE : 20 y.o.
ϟ OCCUPATION : student.
ϟ STATUT : compliqué.






MessageSujet: Re: EG™ (votre fondateur) Ven 16 Nov - 14:23


chapter two.


JE SUPPOSE QUE TU DEVINES POURQUOI NOUS T'AVONS CONVOQUÉ, AU COMMISSARIAT, EDEN ; A trop avoir fourré mon nez dans les affaire des autres, je suppose que je suis devenu le suspect idéal dans l'affaire du meurtre de la jeune Williams, n'est-ce pas.

NOUS TACHERONS DE FAIRE LE PLUS COURT POSSIBLE, TOUJOURS EST-IL QU'IL EST DE NOTRE DEVOIR D'INTERROGER TOUTES LES PERSONNES SUSCEPTIBLES D'AVOIR VU, ENTENDU QUELQUE CHOSE QUI POURRAIT NOUS AIDER A AVANCER DANS NOTRE ENQUÊTE. EN PREMIER LIEU, PEUX-TU NOUS DIRE CE QUE TU FAISAIS LA NUIT DU 31/10/2012 ? Seul, devant la télévision, à regarder les news tout en paufinant quelques lignes que j'avais écrites sur un évènement que je couvrais. Réponse satisfaisante ou vous faut-il plus de détails ?

TRÈS BIEN, À SUPPOSER QUE NOUS TE CROYONS, Y AURAIT-IL QUELQU'UN QUI PUISSE APPUYER TES DIRES, APPUYER TON ALIBI ? Vous s'rez certainement pas étonnés d'apprendre que j'étais seul et qu'il n'y a personne pour appuyer mes propos sinon des caméras de surveillance mais là encore, tout est facilement modifiable donc, non... Personne ne peut vous garantir que j'y étais.

EST-CE QUE TU CONNAISSAIS LA VICTIME, ET QUELLES ÉTAIENT TES RELATIONS AVEC CETTE DERNIÈRE ? Je n'ai jamais fréquenté Jersey Williams, ou alors qu'à de rares occasions. Elle était étudiante en journalisme et il lui arrivait parfois de venir dans les RushTower pour effectuer quelque stage mais jamais en ma compagnie. Je l'ai eue croisée plusieurs fois à la cafétéria, elle était très proche de certains de mes collègues mais rien d'inquiétant, à mon avis.

TRÈS BIEN... ENCORE UNE DERNIÈRE QUESTION ET NOUS TE LAISSERONS PARTIR. AS-TU ENTENDU, OU MÊME VU, QUELQUE CHOSE QUI POURRAIT NOUS AIDER ? ES-TU AU COURANT D'UNE QUELCONQUE PERSONNE POUVANT EN VOULOIR SUFFISAMMENT A LA VICTIME POUR LA TUER ? Je viens de vous le dire... mon entourage, mes collègues, du moins, ceux qui la fréquentaient, je ne vois personne susceptible d'être l'auteur de cet acte odieux. Après, je me trompe peut-être, toujours est-il que je n'ai pas vraiment cherché à la surveiller de son vivant. Et les informations que je récolte maintenant, par mon travail, je préfère me les garder plutôt que de vous les servir sur un plateau d'argent... du moins, tant que ce seront pas là des preuves tangibles.

MERCI POUR LE TEMPS QUE TU NOUS AS ACCORDÉ. TU PEUX DISPOSER.



chapter three.


La mort de Jersey Williams m'a laissé sur le c*l, j'dois bien l'avouer. C'était une fille gentille, incroyablement sociale et sans l'ombre d'un ennemi. Faut croire que parfois, la popularité peut amener à certaines extrêmités que l'on peut juger de grave. Dans mon métier, il va de soit qu'on regarde ces évènements d'un oeil extérieur mais la pauvre fille ne méritait pas de mourire de la sorte. J'avoue que l'hypothèse d'un tueur en série me fout un peu les boules et j'espère que cet enfoiré sera rapidement arrêté. Ce serait dommage qu'une autre victime paie les frais d'un attardé mental.



sunshine kiwi


Voilà, ma présentation est achevée, vous en savez un peu plus sur Eden Garcia mais qui se cache derrière l'écran, hein ? C'est un mystère, n'est-ce pas ? Oh ne vous inquiétez pas, je vais rapidement vous éclairer sur ce point. Je m'appelle Kenny, plus connu sous le sobriquet de sunshine.kiwi, j'ai 22 ans et j'habite en Suisse. Je fréquente les forums rp depuis plus de 6 ans et je juge mon niveau, mon expérience, plutôt suffisante. Je juge ne pas avoir besoin d'aide pour évoluer sur le forum. Je n'hésiterais cependant pas à contacter l'administration, s'il devait y avoir un problème. Je me ferais un plaisir de rester à votre dispo' si vous avez des questions à me poser et, bien évidemment, je me réjouis de vous retrouver sur le forum, les gars.


_________________

    uc.


Dernière édition par Eden Garcia le Mer 21 Nov - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the no ones

avatar


ϟ MESSAGES : 1305
ϟ INSCRIPTION : 03/05/2011

ϟ AGE : woodsboro
ϟ OCCUPATION : commissaire





MessageSujet: Re: EG™ (votre fondateur) Mar 20 Nov - 9:32

FICHE VALIDEE

_________________

    woodsboro chief
    police department
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scream-rpg.forumpro.fr





Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: EG™ (votre fondateur)

Revenir en haut Aller en bas
 

EG™ (votre fondateur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: les présentations :: validées
-